Vers une société consciente

Comme déjà présenté sur d’autres pages de ce site, la « joie du monde nouveau » est une manifestation de l’entrée dans une période de grâce, correspondant à une période énergétique très particulière, propre à une fin de cycle et une transition vers un nouveau.

Ceux qui prennent conscience de la réalité du nouveau monde vers lequel nous nous dirigeons peuvent vivre immédiatement des vagues de réjouissances profondes en leur cœur.

Ces sentiments de réjouissances sont des états de résonance avec les énergies de tous les êtres de la Terre ou d’ailleurs, qui sont en unité dans le cœur, et qui peuvent faire ressentir une impression intérieure de fraternité, voire même d’être à la maison, au-delà du temps et de l’espace.

C’est un monde où l’on oublie le connu pour se tourner vers l’intérieur, là où vibre quelque chose qui résonne juste, au-delà de tout système de croyances, de tout préjugé, de tout dogme.

Le monde nouveau est un monde où les êtres se rassemblent, à travers les résonances avec leur propre vérité intérieure que chacun vit de plus en plus intensément. Au fur et à mesure que les vagues d’énergie cosmiques descendent sur la vie du système solaire, les êtres se révèlent dans ce qu’ils sont, au-delà de ce qu’ils pensaient être, créant ainsi un mouvement collectif qui manifeste d’une façon de plus en plus visible les principes universels.

Ces principes universels rendent les expériences de vie légitimes où peuvent s’épanouir toutes les qualités et vertus d’un individu, sans contraindre pour autant l’épanouissement des autres.

Ainsi, ces principes universels permettent de révéler une société de plus en plus consciente. Une société où les organisations sont intelligentes, lumineuses et empreintes de sagesse. Les principes universels se révèlent de la Connaissance, qui est Lumière, et donnent les moyens de construire l’harmonie dans nos vies individuelles, ainsi qu’en société.

Tous les principes universels reposent sur un seul et même principe, qui est l’Unité. Dans l’expérience humaine, la manifestation la plus vivante de l’Unité est ce que l’on appelle l’Amour.

Pour que l’Amour soit véritable, il a besoin d’être éclairé. C’est pourquoi il est expliqué à travers le message de ce site que la nature véritable de l’Amour est indissociable de la Lumière tout comme la nature véritable de la Lumière est indissociable de l’Amour. C’est ainsi que le principe d’Unité prend vie.

La réalisation de cette nature indissociable est le résultat d’une profonde maturation intérieure dont le processus peut demander un enseignement tel que celui qui est partagé sur ce site.

Ce processus intérieur demande un travail et de l’engagement intérieur. Cependant, le fait que l’aspirant à l’Amour véritable n’a peut-être pas encore réalisé l’essence de sa nature ne veut pas dire qu’il ne soit pas pour autant prêt à construire une société consciente.

Au contraire il semble aujourd’hui, dans ce contexte particulier de fin de cycle, que ce soit le cas. Il semble que l’être humain, de par ses efforts individuels et collectifs, aurait gagné le droit de construire son avenir par lui-même, sans plus d’aide extérieure.

Ces énergies cosmiques appellent aujourd’hui chaque être humain à se comporter en tant qu’être responsable, et à reprendre sa liberté. Il est maintenant venu le temps de réaliser que chaque être humain dispose, en son cœur et sa conscience, d’un pouvoir créateur dépassant les limites de toute réalité observable, et permettant littéralement, de faire des sauts quantiques dans son évolution.

Il lui suffit pour cela d’être dans la sincérité et la simplicité du cœur.
Plus l’être est dans la nudité et la transparence, plus il permet au cœur de s’ouvrir pour accueillir la Lumière qui descend. Tout en s’élevant vibratoirement, le corps qui reçoit cette Lumière permet également d’élever tout ce qui entoure, et y révèle ainsi progressivement le principe d’unité dans toutes les organisations de vie.

Ce principe a déjà lieu. De plus en plus d’êtres prennent conscience de leur pouvoir de création et de co-création, et construisent progressivement une société meilleure, davantage axée sur le service, reposant sur de vraies valeurs et plus de conscience.

L’évolution vers une vie consciente, et par extension, vers des groupes ou des cités conscientes, est une évolution naturelle de la société dans ce contexte actuel, où l’ancien se meurt et nécessite une restructuration profonde de la façon de fonctionner et de vivre ensemble.

L’état d’esprit du site « la joie du monde nouveau » va dans le sens d’une société consciente.
Ainsi, chacun peut apporter sa contribution à la construction d’une telle société, simplement par le partage de ce qu’il est, en toute transparence, en toute nudité.
Chacun, peut apporter, là où il en est, en partageant ce qu’il a appris et qu’il considère comme source de joie et d’apprentissage dont les autres pourraient bénéficier. La réalité de l’Unité, est qu’il n’existe pas de différence entre apprendre à autrui et s’apprendre à soi-même.

Cela est un jeu d’inspir et d’expir. C’est pourquoi, pour que la respiration soit complète, il est nécessaire que les êtres partagent ce qu’ils ont appris, et seulement ce qu’ils ont appris. C’est à dire ce qui s’est révélé dans l’expérience de vie de la personne comme un principe vivant et essentiel qui a changé quelque chose dans sa façon de vivre. Il n’y a pas de petite ou de grande chose. Tout est apprentissage. L’apprentissage existe quand il est vécu à travers ses expériences et il existera toujours des êtres qui résonneront avec ce vécu.

C’est ainsi que l’Unité peut se révéler dans la matière, et qu’une société consciente peut se construire. La clé est donc de partager avec le cœur. Garder pour soi ce que l’on a appris et qui pourrait aider d’autres personnes est comme un phénomène d’atrophie. D’autre part, se servir de connaissance pour s’en habiller, et ainsi se positionner par rapport aux autres, n’est pas une démarche du cœur. Cela n’a aucun sens lorsque l’on comprend que tout le monde est à la fois enseignant et enseigné.

Le principe de ce partage sincère entre les êtres est une clé pour répandre l’Amour, et permettre aux êtres de se redonner du souffle, de regarder en eux, de se faire confiance et de s’accepter tels qu’ils sont. À force de s’ouvrir dans cette nudité, et de recevoir en leur cœur la Lumière qui descend, les êtres peuvent affiner cette démarche de partage, car celle-ci devient de plus en plus empreinte de sagesse.

Ainsi le partage se fait sans attente, de façon désintéressée, simplement par la joie que cela produit d’ouvrir son cœur et de partager.

Actuellement, il existe une structure d’accueil qui a été mise en place dans le sud de l’Espagne, toute la démarche qui y est proposée repose sur les principes universels, permettant de trouver progressivement un équilibre et une harmonie à travers les différents domaines de sa vie, et plus loin, afin de construire progressivement une possibilité de vivre ensemble, dans la conscience et l’harmonie.

La dimension du partage à partir du cœur prend naturellement une place importante, à travers un espace d’harmonie où chaque être se trouve dans une démarche sincère et consciente d’ouverture et de respect, permettant ainsi aux êtres de révéler progressivement ce qu’ils sont dans leur singularité.

Aussi, l’ensemble est placé dans un cadre de sagesse, permettant de s’assurer que le partage vienne bien du cœur et non d’une coloration émotionnelle, ou d’une croyance quelconque. Ainsi le travail se fait dans l’Amour et la Lumière, afin d’offrir à ceux qui aspirent à cela, la possibilité de reconnaître en leur intérieur, ce qu’est la nature véritable de l’Amour.

Progressivement, dans l’Amour et l’accueil de son prochain, dans la sagesse, dans le respect de soi et de la liberté d’autrui, et dans la droiture qui protège et nourrit ses richesses intérieures, une société consciente peut se construire avec tous les êtres qui y aspirent sincèrement.

C’est dans ce sens que se révèle toute la démarche de ce site, dont l’Amour et la Lumière en sont les fondations, en résonance avec ce contexte particulier de fin de cycle.

Un enseignement vous est proposé pour ceux et celles qui ressentent une résonance quant à la nécessité d’approfondir une démarche intérieure, et construire des fondations intérieures claires, imprégnées d’Amour et de Lumière, sur lesquelles peuvent reposer une telle société.

Cela est proposé en ligne, de sorte que chacun puisse s’y retrouver, là où il se trouve sur son chemin de vie, avec le minimum de contraintes possibles.

Vous pouvez le découvrir ici : lien vers la page de l’enseignement

Comme base de cet enseignement, il vous est déjà proposé sur ce site une vision claire qui se suffit à elle-même quant à ce que signifie un contexte de fin de cycle, la nature de la réalité et les principes universels qui la régissent.

Vous avez également la possibilité de découvrir une vision reculée quant à la façon dont s’est dessinée l’histoire de l’humanité, et qui permet de comprendre de quelle façon ce dessin répond à la mise en application de principes universels, dont les jeux de forces
en sont issus.

Cela se trouve ici : lien vers la page « s’éveiller à la nature de la réalité »

Finalement, un annuaire du « monde nouveau » vous est proposé, qui permet davantage de concrétiser la mise en relation des informations que peuvent proposer les singularités, et qui résonnent avec le contexte de fin de cycle que nous vivons actuellement.

L’annuaire du monde nouveau est disponible ici : lien vers l’annuaire du monde nouveau

D’autres choses sont prévues et pourraient se partager par la suite. Cela se dessine et se manifeste dans le vivant, selon le mouvement de la conscience collective de l’humanité. Ce mouvement se dessine selon ce que chacun décide d’entreprendre dans ce contexte de rassemblement et de mise en relation dans cet état d’esprit de reprise de liberté, une fois la clarté et la cohérence établies sur la nature du mouvement de conscience qui est actuellement vécu.

Cela peut naturellement prendre la forme de regroupements, voire de cités conscientes incluant tous les domaines permettant une vie harmonieuse, riche de création et d’évolution intérieure.

Un mouvement vers une société consciente dépend de chacun. Car c’est à chacun que revient la responsabilité de construire le « monde nouveau », de par son propre travail intérieur.

L’essentiel pour chaque être est donc de savoir ce qu’il veut vraiment, sachant en même temps que tous les choix sont justes et parfaits.

Dans l’Amour, la Joie et la Paix du présent,
Quentin